dimanche 20 février 2011

CASSE-TOI POV'CON! Venez le dire à l'Elysée le 23 février à 12h

Les amis de Fernand Buron*, insulté par Sarkozy le 23 février 2008 au salon de l'Agriculture, vous invitent à participer à l'apéro CASSE-TOI POV'CON!
le mercredi 23 février 2011 à 12h devant l'Elysée

A cette occasion, Fernand Buron présentera son livre Casse-toi pov'con! considéré par Le Point comme un manifeste de la révolte anti-Sarkozy

La manifestation est autorisée par la préfecture de police, qui nous a cependant interdit de manifester devant l'Elysée. Rendez-vous à partir de 11h45 place Chassaigne-Goyon, à l'angle de la rue La Boétie et de la rue du Faubourg-St-Honoré (Métro St-Philippe-du-Roule).

Vous en avez assez de ce président qui n'est pas le président de tous les Français, de son comportement outrancier qui fait honte à la France, de sa politique destructrice? Le climat anxiogène qu'il fait peser sur le pays vous insupporte? Le savoir-faire tunisien vous donne des idées? Venez le dire avec nous au siège du pouvoir!

Venez avec vos pancartes (CASSE-TOI POV'CON ! SARKOZY DEGAGE !)
[Pour information. Depuis le 20 août 2010, brandir une pancarte CASSE-TOI POV'CON! devant l'Elysée n'est pas considéré comme une offense au président de la République. Lire ICI]

FAITES CIRCULER L'INFORMATION !

* Il s'agit d'un nom d'emprunt. Contrairement à certaines informations diffusées ces jours derniers dans les médias, faisant référence à une soi-disant "imposture" de l'éditeur de Fernand, qui aurait "piégé" l'AFP, cette manifestation n'est ni un canular, ni une opération publicitaire pour un "livre-supercherie", mais une manifestation militante – certes organisée de façon "ludique", par des citoyens qui ne font partie d'aucun parti –, contre les dégâts causés par le président de la République. "Nous sommes tous des Fernand Buron…"

Le blog de Fernand - Pour suivre Fernand sur Twitter
Le blog Casse-toi pov'con! - L'apéro Casse-toi pov'con sur Démosphère.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Refuser de serrer la main tendue est un geste offensant mais parfois compréhensible. Par contre se mettre volontairement sur le parcours de quelqu'un qui va vous serrer la main et dire "tu me touches pas toi , tu me salis" est dans ce cas la première insulte. Quel comportement grossier et hypocrite d'autant plus que cela semble préparé à l'avance en faisant semblant du contraire. Tout aussi bas que la fameuse réponse que tout le monde connait. Mais ce genre d'attitude ne tire pas vers le haut...
Jp

Anonyme a dit…

Habiter la fonction présidentille ou pas, là est la question.
La réponse est "pas".
Le reste n'est que conjecture.

J'aime pas qu'on me prenne pour un con a dit…

à Jp
C'est ça, j'en causerai à mon cheval!
Sarkozy, dégage!!!
Fernand