jeudi 31 décembre 2009

Le 28 janvier 2010, tous à l’Élysée pour souffler les 55 chandelles au petit président

RV le 28 janvier 2010 à 17h55 au 55 rue Faubourg-Saint-Honoré (le Palais de l’Élysée). Apportez vos tartes à la crème, casseroles, sifflets, vos tracteurs, et vos pancartes "Casse-toi on t’a assez vu!" (faisons pas comme lui, restons poli)

10 commentaires:

Delta a dit…

Et moi j'ai été outragé plutôt par votre insulte envers le Président. Vous provoquez et manquez de respect au Président, il vous rend la pareille. Croyez-nous, nous y serons aussi le 28 janvier devant l'Elysée mais pour d'autres raisons que vous ! A bientôt alors !

Fernand Buron. a dit…

Désolé mon gars, mais je respecte que les gens RESPECTABLES.

Anonyme a dit…

Pauvre Buron...
encore un autre qui n'a rien à faire ...et il se plaint ce qu'il a bien mérité ..et il peut s'estimer aussi heureux, avec moi il serait tombé suite à un bon croché du droit ...
Buron, vraiment quel imbécile que vous êtes ..je plains votre épouse pour vivre au côté d'un tel abruti ...mais bon, on peut dire que c'est peut une sainte pour supporter un tel médiocre ...
mais bon...

Anonyme a dit…

Tiens il semble que vous attirez les trolls sarkozistes M. Buron. Ils sont reconnaissables car il semble qu'ils n'utilisent que l'injure a l'image de leur lider minimo.

Anonyme a dit…

Ah j'oubliai, bonne et heureuse année a vous M. Buron.

Jonathan a dit…

C'est marrant de traiter quelqu'un d'imbécile juste après avoir dit "avec moi il serait tombé suite à un bon croché du droit ..."
Comme si cette façon primaire d'aborder les choses était intelligente !
Le langage et les mots employés illustrent bien notre personnalité, la preuve avec l'autre frapadingue de président (on comprend vite quand le verbe utilisé n'est pas de sa plume)

Anonyme a dit…

Parce que c'est sûr, dire " touche moi pas toi tu me salis " c'est rester poli ... Drôle de conception de la politesse ... ( saluons au passage votre admirable utilisation de la syntaxe française ).
Et appeler quelqu'un sans cesse " le petit président " c'est poli aussi ? Vous ne verrez donc aucun inconvénient à ce que je vous appelle l'idiot Buron, le vieux Buron, l'affreux Buron, le binoclard Buron, le paysan Buron et tutti quanti ?

Fernand Buron. a dit…

Non, monsieur, ça ne me dérange pas que vous me traitiez de tous les noms, j'en ai vu d'autres!
Vous devez drôlement l'aimer, votre PETIT président pour le défendre comme ça!?

Anonyme a dit…

je ne comprend vraiment pas l'intérêt de votre démarche.. un blog inutile, stupide: on comprend vite pourquoi en voyant la personne primaire et illettrée qui le tient.

Anonyme a dit…

Et vous vous devez vraiment être aigri pour le détester à point.
Vous devez vraiment avoir une vie triste à mourir, et comme le rédacteur d'un commentaire précédent, je plains votre femme ...